fbpx

NOTICE DE POSE D CALC

INFO APRES PLACEMENT :

Les constatations qui suivent nous ont été communiquées et/ou confirmées par de nombreux usagers. Une fois le D-CALC en fonction, il est évidemment recommandé de surveiller régulièrement les filtres, les mousseurs de robinet, les pommes de douche, etc.

N’oublions pas que le tartre décollé des parois doit bien se retrouver quelque part! A vous donc de l’empêcher d’obstruer le passage normal de l’eau. Lessiveuses automatiques: Linge plus souple et plus blanc, plus de savon calcaire qui durcit les fibres des tissus. Des fragments de tartre et de savon calcaire se retrouvent dans le filtre. Ils se sont détachés de l’élément de chauffe, sous l’action conjuguée du D-CALC et des turbulences créées dans l’eau par le mouvement du tambour. Lave-vaisselle: Respectez les instructions du fabricant (ajouter du sel pour la régénération). Sinon, un voile blanc couvrira vos verres, couverts et assiettes (poudre calcaire évacuée avec le flux d’eau: l’eau s’évapore pendant le séchage, la poudre reste). Machines à café: Le besoin de détartrer est moins fréquent et l’opération est nettement plus facile. Il est pourtant conseillé de le faire régulièrement car, lorsque le réservoir se vide et que la dernière eau s’évapore, la substance calcaire poudreuse reste sur la plaque de chauffe encore toute chaude. Les taches calcaires mates disparaissent progressivement lors d’entretien normal (sans emploi de produits spéciaux). L’intérieur des mousseurs et pommes de douche se nettoie au bout d’un certain temps. Les chasses de toilettes qui ne reçoivent pourtant que de l’eau froide sont fréquemment entartrées. Une vérification au moment de l’installation de votre appareil et une seconde trois mois après, permettent de constater l’efficacité de votre D-CALC. Les pots et casseroles: Il est plus aisé de conserver leur propreté. La couche poudreuse calcaire (pas de tartre) s’élimine à l’occasion d’entretien normal et ce sans récurer. En tous les cas, ces recommandations ne substituent pas celles des fabricants concernés par les appareils mentionnés et n’engagent sous aucune forme que ce soit la responsabilité de la S.A. GOTTSCHALK Industries. Vers.9/2007 -4-

NOTICE DE PLACEMENT Anti-incrustation calcaire électronique D-CALC Plus « CNA » Pour la maison Caractéristiques techniques – Alimentation 220-240V/ 50Hz/ 0,75W – Tension de fonctionnement 12V DC stabilisé – 4 LED de contrôle – Ajustage automatique des impulsions électromagnétiques – Câbles d’induction 2x 2,5m – Insensible à l’humidité En conformité avec les normes européennes de: sécurité électrique EN 60 335-1 [1] [2] [3] [4] [5] anti-perturbation radio EN 55014 Fabriqué par Gottschalk Industries S.A., B-4900 Spa [1] = LED Position automatique [2] = Interrupteur de sélection [3]-[4] et [5] = LED Contrôle d’absorption Le principe Le D-CALC produit des impulsions OEM (ondes électromagnétiques) qui sont transmises à l’eau à travers la tuyauterie, par l’intermédiaire des câbles enroulés autour de la conduite. La génération D-CALC « CNA » adapte même les impulsions en fonction de l’épaisseur réelle des parois du tuyau et tient donc compte très précisément des modifications d’épaisseur, suite à l’assainissement. Les appareils peuvent être placés sur tous les types de conduites : galvanisé, cuivre, PVC, etc. Une action physique Les impulsions OEM agissent physiquement sur la formation et sur le grossissement des germes de cristallisation de carbonate de calcium au sein du liquide, au détriment de ceux qui se forment habituellement sur les parois en l’absence de traitement. Autrement dit, le carbonate de calcium reste dans l’eau mais ne peut plus nuire.

www.d-calc.be

L’action est avant tout mécanique. En effet, toute variation de température de l’eau dilate ou contracte le tuyau. Des micro-fissures se produisent dans l’épaisseur du tartre. Sans traitement, ces micro-fissures se colmatent par apport de nouvelles couches d’incrustation. Le traitement empêche le colmatage des fissures qui, par le travail mécanique des dilatations successives, s’agrandissent et provoquent un effritement progressif du tartre. Quoi qu’il en soit, il s’agit donc d’une action purement physique qui n’a rien à voir avec celle des doseurs polyphosphates ou des adoucisseurs qui interviennent au niveau de la composition chimique de l’eau.

Installation du D-CALC

Pour conserver tous vos droits à la garantie, avant d’installer votre D-CALC, il y a lieu de vérifier si l’installation sanitaire et électrique est conforme aux normes en vigueur.

Où placer le D-CALC?

Dans la maison: – entre compteur d’eau et première bifurcation sur la conduite d’eau près d’une prise de courant (environ 1,90m.)

Comment placer le D-CALC?

– Fixer le D-CALC sur le tuyau au moyen des colliers de serrage. – Enficher les câbles de part et d’autre de l’appareil. – Enrouler soigneusement les câbles autour du tuyau, de part et d’autre de l’appareil en partant de celui-ci. – Fixer soigneusement les bouts des câbles au tuyau au moyen des attachecâbles en nylon. – Connecter votre D-CALC au réseau. 1. Vérifier si la LED verte « auto-control » est éteinte. Si ce n’est pas le cas, l’éteindre en poussant l’interrupteur à membrane « reset ». 2. Vérifier la bonne absorption des O.E.M.: A) la LED orange « a » clignote = excellente absorption des impulsions électromagnétiques B) la LED verte « b » clignote = très bonne absorption des impulsions électromagnétiques C) la LED rouge « c » clignote = mauvaise absorption ou absorption nulle des impulsions électromagnétiques. Dans ce cas, les câbles d’induction doivent être allongés. -2- 3. Quand l’absorption atteint le niveau décrit sous 2A) ou 2B), pousser l’interrupteur à membrane une fois pour mise en automatique: la LED verte « auto-control » s’allume, votre D-CALC ajustera les impulsions électromagnétiques selon les caractéristiques de l’installation et de l’eau. Toute modification d’absorption sera calculée et compensée par le micro-ordinateur incorporé pour maintenir un niveau de traitement optimal. Ce processus prend chaque fois jusqu’à 1 minute, après quoi la LED verte « b » clignotera en permanence. Il faut veiller à installer un D-CALC dont le potentiel correspond à l’importance de l’installation à protéger. (Voir prospectus). Il est évident que les O.E.M. d’un D-CALC sous-dimensionné peuvent parfaitement être absorbées par une installation trop importante pour lui, en donnant de ce fait un résultat insuffisant. Cependant: un D-CALC adapté à l’installation à traiter signifie un traitement optimal si l’absorption des O.E.M. se situe selon 2A) ou 2B). Si vous avez un doute quant au bon fonctionnement décrit ci-dessus, ne laissez pas le D-CALC branché au réseau: pour conserver vos droits à la garantie, questionnez votre fournisseur. Le câble d’alimentation de cet appareil ne peut pas être remplacé. Si le câble est endommagé, l’appareil doit être mis au rebut. (O.E.M. = onde électromagnétique) ________________________________________________________________

GARANTIE

Pendant une durée de cinq ans, à partir de la date de l’achat, le fabricant garantit l’appareil contre tout défaut dans sa matière et dans sa façon. Pendant cette période, et moyennant production du bon d’achat daté, ensemble avec l’appareil, celui-ci sera gratuitement remis en état ou remplacé, au choix du fabricant. Le droit à la garantie prend fin lorsque l’appareil a été ouvert, réparé ou modifié en dehors d’un atelier agréé par le fabricant et/ou en cas d’inobservance des instructions d’utilisation et de placement du fabricant. ________________________________________________________________